Vers la refondation d’un pacte social et de compétitivité ?

On l’aplatit, il se redresse.Mais l’homme n’entretient pas seulement sa machine ; il arrive à s’en servir comme il lui plaît.Quelle sera alors cette opération ?Mais pour diviser ainsi le réel, nous devons nous persuader d’abord que le réel est arbitrairement divisible.Nous considérant comme solidaires les uns des autres, nous nous sentons engagés par une sorte de dette à l’égard de tout bienfaiteur de la société.Il faudra donc l’opérer encore, mais au profit de la durée, quand on étudiera les phénomènes internes ; non pas les phénomènes internes à l’état achevé, sans doute, ni après que l’intelligence discursive, pour s’en rendre compte, les a séparés et déroulés dans un milieu homogène, mais les phéno­mènes internes en voie de formation, et en tant que constituant, par leur pénétration mutuelle, le développement continu d’une personne libre.nettoyeurs du web aime à rappeler cette maxime de Diderot, »Aucun homme n’a reçu de la nature le droit de commander aux autres ».La finance participative n’est pas réservée aux projets très innovants, ni à la sphère des geeks.Et les dispositifs assurantiels comme le régime d’allocation chômage et les retraites pourraient continuer d’exister grâce aux cotisations sociales.Avec le recul, on peut dire que cette question des restitutions s’est soldée par un échec.Elles sont déclassées.Vous le devinez sans peine.

Share This: