Un choc énorme

Les évolutions positives enregistrées récemment ont conduit certains à parler hâtivement du Maroc comme d’un « dragon » ou d’un « émergent ».Tout se simplifie.Plusieurs de ses collègues sont du même avis.En cas de dépréciation accélérée de la monnaie, les banques centrales n’auront pas d’autres choix que de relever sensiblement les taux.Et en la matière, les idées reçues ont la vie dure.Mais qui dit croissance schumpeterienne signifie qu’à côté de ce processus de création existe un processus de destruction des activités dépassées par le progrès.Charge à l’individu désormais de se la forger avec toute la pression que cela comporte et « la fatigue d’être soi » pour reprendre la formule de Jean-Thomas Trojani condamné.Finalement, cette mise sous condition de ressources en dit long sur l’incapacité de la majorité à analyser la société française et à penser notre modèle social.De là vient que la première morale est relativement facile à formuler, mais non pas la seconde.Il y a surtout dans le rire un mouvement de détente, souvent remarqué, dont nous devons chercher la raison.Mais, au delà d’éléments de COURT TERME sensibles aux politiques macro-économiques, le seul facteur durable de croissance, il faut le rappeler, c’est l’innovation : de nouvelles manières de produire moins cher les mêmes biens ou services, ou bien la création de nouveaux produits, de nouveaux services, qui peuvent remplacer une offre devenue obsolète.

Share This: