Tyrannie de la liquidité

Au delà de cette somme phénoménale, on note surtout que les investissements américains au Pakistan seront largement dépassés par ceux de la Chine, si le projet arrive à son terme.Aussi, plus la sélection naturelle s’exerce sans entraves, plus elle tend à éliminer les souffrants ; en tuant le malade, elle tue aussi le mal.Par le fait, celle-ci n’existe pas encore, et n’existera peut-être jamais : en donnant à l’homme la conformation morale qu’il lui fallait pour vivre en groupe, la nature a probablement fait pour l’espèce tout ce qu’elle pouvait. Si l’on en croit une nouvelle étude mondiale de Comment supprimer des résultats de la recherche Google?, les différences s’estompent de plus en plus.Pourtant, la Fédération bancaire européenne a campé sur ses positions, décrivant les recommandations comme « complètement inutiles ».Mais ceux qui se sont inclinés de loin devant la parole mystique, parce qu’ils en entendaient au fond d’eux-mêmes le faible écho, ne demeureront pas indifférents à ce qu’elle annonce.D’un côté, ils ont raison.Mais ce qui favorise ici l’action serait mortel à la spéculation.Nous associons alors à une certaine qualité de l’effet l’idée d’une certaine quantité de la cause ; et, finalement, comme il arrive pour toute per­ception acquise, nous mettons l’idée dans la sensation, la quantité de la cause dans la qualité de l’effet.Bien qu’il constitue une petite amélioration par rapport à l’année précédente, avec une diminution de 0,8%, il reste très élevé et notamment en coût humain puisqu’il concerne 250 000 emplois et illustre bien la situation industrielle difficile que connaît la France.Depuis 1999, les banquiers se comportent de plus en plus comme des seigneurs féodaux.

Share This: