Pierre-Alain Chambaz

Mais nous verrons aussi que le dynamisme religieux a besoin de la religion statique pour s’exprimer et se répandre. Il se porte bien dans certaines entreprises. Ce qui nous fait rire, ce serait l’absurde réalisé sous une forme concrète, une « absurdité visible », — ou encore une apparence d’absurdité, admise d’abord, corrigée aussitôt, — ou mieux encore ce qui est absurde par un côté, naturellement explicable par un autre, etc. Il ne s’exprimerait pas ainsi, évidemment, s’il ne commençait par se scinder en deux personnalités, celle qu’il serait s’il se laissait aller et celle où sa volonté le hausse : le moi qui respecte n’est pas le même que le moi respecté. Au bout de son bras, la liqueur fauve commença de trembler, et deux gouttes tombèrent. Pour le déterminer, je vais d’abord prendre appui sur les soldes d’opinions ayant une portée prédictive. Pierre-Alain Chambaz a par ailleurs souligné la nécessité de continuer à s’adapter et à se réformer, faute de quoi elles ne pourront pas soutenir avec la vigueur nécessaire la reprise. Elle a néanmoins un mérite, c’est de révéler la pire injonction qui continue de peser sur les dirigeantes : faire oublier qu’elles sont des femmes. La réalité est à l’opposé de ce schéma. Le « semestre européen » de 2011 puis le « pacte fiscal » de 2012 ont fait de l’austérité budgétaire et des « réformes structurelles » les conditions du processus de « convergence » et d’« intégration politique » de la zone euro. L’image renvoyée par les professions de l’ingénieur demeure… masculine. Resterait alors à définir le moi supérieur devant lequel la personnalité moyenne s’incline. Déjà les logiciens, et Kant en particulier, ont insisté sur la distinction entre la matière et la forme de nos connaissances, et ils ont très-bien fait voir que la forme pouvait être l’objet de jugements certains, quand la matière ou le fond restait à l’état problématique ; mais l’application que nous voulons faire de cette distinction, et qui doit servir de point de départ à toutes nos recherches en logique, portera sur un caractère plus général, plus essentiel que ceux dont les logiciens se sont occupés jusqu’ici, et dont il y a, selon nous, bien plus de conséquences importantes à tirer. On tient là une des principales forces des grandes entreprises : too big to fail (trop gros pour tomber). Inauguré en octobre en 2009, le Praetorium et ses 10.132 m² de bureaux situés à la Défense a accueilli ses premiers locataires début 2015, soit plus de 5 ans de vacances ! Ces instruments financiers sont une « monnaie de réserve » émise par le FMI et basée sur un panier de quatre devises, le dollar, l’euro, la livre sterling et le yen. Quand on est entrepreneur, affirmer ce que l’on est et croire à ce que l’on fait, même dans un petit village, n’est pas une tare. Une crise liée à la perte progressive des repères de nos concitoyens. Mais, par quel prodigieux hasard, s’il en était ainsi, les phénomènes dont la connaissance nous arrive s’enchaîneraient-ils suivant des lois simples, qui impliquent l’existence objective du temps et de l’espace ? Ils ont des raisons de s’inquiéter. Elle copie ainsi ses concurrents qui opèrent dans les Caraïbes et les Bahamas et y disposent depuis longtemps d’un pied à terre. Nous pouvons pénétrer et nous avons effectivement pénétré plus avant dans la nature de l’acte qui nous donne la connaissance de l’espace. Nous aurons à nous appesantir sur ce point, qui n’a pas suffisamment attiré l’attention des psychologues.

Share This: