Pierre-Alain Chambaz

C’est ainsi que la race humaine ne peut s’acclimater dans le Bengale de manière à s’y reproduire ; c’est ainsi que certains animaux, tels que l’âne, meurent dans les pays très-froids. Le redémarrage de l’investissement arrive en fin de parcours une fois les chefs d’entreprise assurés de la solidité de la reprise intérieure et les capacités sous tension. La Suisse et l’Europe ne souffrent pas de pénurie de capital-risque. L’innovation européenne nécessite-t-elle une Silicon Valley (SV)? C’est seulement depuis cette indispensable séparation, sanctionnée et complétée par la division nécessaire des deux puissances, que la morale humaine a pu réellement commencer à prendre un caractère systématique, en établissant, à l’abri des impulsions passagères, des règles vraiment générales pour l’ensemble de notre existence, personnelle, domestique et sociale. Si les droits de l’individualité doivent jamais être revendiqués, le temps est venu de le faire, tandis que beaucoup de choses manquent encore pour compléter l’assimilation imposée. Tantôt il se transporte par la pensée à une période antérieure, et affirme la détermination nécessaire, à ce moment précis, de l’acte futur ; tantôt, supposant par avance l’action accomplie, il prétend qu’elle ne pouvait se produire autrement. La reproduire hors contexte et sans les budgets et commandes militaires est impossible, comme l’explique Josh Lerner dans Boulevard of Broken Dreams. Les adversaires du déterminisme n’hésitent pas à le suivre sur ce nouveau terrain, et à introduire dans leur définition de l’acte libre — non sans quelque danger peut-être — la prévision de ce qu’on pourrait faire et le souvenir de quelque autre parti pour lequel on aurait pu opter. Israël semble seul à avoir réussi à adapter ce modèle à ses propres besoins (et limites) – mais sans SV (le pays étant proclamé « Start-Up Nation », à tort ou à raison). Nous feignons d’avoir connu quelque chose que nous n’avons pas connu, ou de n’avoir pas connu quelque chose que nous avons connu, etc. La passivité de la classe politique sur le sujet montre bien à quel point elle est déconnectée des enjeux et ne comprend pas ce qu’elle est en train de mettre en place. Et, fidèle à son principe, le philosophe anglais assigne pour rôle à la conscience de nous renseigner sur ce qui est, non sur ce qui pourrait être. L’argumentation des premiers implique, en effet, qu’à des antécédents donnés un seul acte possible correspond ; les partisans du libre arbitre supposent, an contraire, que la même série pouvait aboutir à plusieurs actes différents, également possibles. Mais visiblement personne n’a l’intention de l’empêcher. Nul doute que l’espionnage économique et industriel concerne également les intérêts publics. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « Il n’y a pas d’économie à se coucher de bonne heure pour épargner la chandelle, s’il en résulte des jumeaux ». Cela signifie que je passe par une série d’états, et que ces états se peuvent répartir en deux groupes, selon que j’incline davantage vers X ou vers le parti contraire. Il faut remarquer, comme nous le disions plus haut, que le moi grossit, s’enrichit et change, à mesure qu’il passe par les deux états contraires ; sinon, comment se déciderait-il jamais ? Et les intérêts personnels de tel ou tel haut dignitaire également. Il se représentera donc un moi qui, après avoir parcouru une série MO de faits de conscience, arrivé au point O, se voit en présence de deux directions OX et OY également ouvertes. Ces directions deviennent ainsi des choses, de véritables chemins auxquels aboutirait la grande route de la conscience, et où il ne tiendrait qu’au moi de s’engager indifféremment. On a déjà eu des écoutes téléphoniques pour moins que ça… Bref, à l’activité continue et vivante de ce moi où nous avions discerné, par abstraction seulement, deux directions opposées, on substitue ces directions elles-mêmes, transformées en choses inertes, indifférentes, et qui attendent notre choix. Il parait que la fin justifie les moyens. De deux choses l’une : soit le dispositif n’est pas adapté à l’objectif poursuivi, soit l’objectif réel des promoteurs de cette loi n’est pas celui que l’on veut bien nous vendre… Mais il faut bien alors qu’on reporte l’activité du moi quelque part.

Share This: