Oui, mais cela coûte cher…

Mais sur tout cela Spencer ferme les yeux, parce qu’il est de l’essence de sa méthode de recomposer le consolidé avec du consolidé, au lieu de retrouver le travail graduel de consolidation, qui est l’évolution même.La France doit appartenir aux Français, non pas nominalement, mais effectivement.Elle est la vie regardant au dehors, s’extériorisant par rapport à elle-même, adoptant en principe, pour les diriger en fait, les démarches de la nature inorganisée.On n’a qu’à le laisser faire, et la construction politique s’écroule.Le coût de cette mesure sera porté par les salariés et les employeurs dans une proportion assez soutenable puisqu’il s’agira de maintenir le niveau de la cotisation (18,9 % du salaire brut) à son niveau actuel et non de le baisser comme prévu à 18,3 %.Qui se souvient de la proposition d’augmentation de 30 % des surfaces constructibles ?Idem dans les années 60, nous n’avons pas instauré des subventions massives afin que tous les occidentaux puissent avoir un ordinateur énorme dans leur cave.Si nous laissons de côté les systèmes clos, soumis à des lois purement mathématiques, isolables parce que la durée ne mord pas sur eux, si nous considérons l’ensemble de la réalité concrète ou tout simplement le monde de la vie, et à plus forte raison celui de la conscience, nous trouvons qu’il y a plus, et non pas moins, dans la possibilité de chacun des états successifs que dans leur réalité.La position de chaque objet s’explique par les mouvements automatiques de la personne qui couche dans la chambre, ou par les causes efficientes, quelles qu’elles soient, qui ont mis chaque meuble, chaque vêtement, etc.Bien sûr, entre 2005 et 2007, le pays a enregistré des taux de croissance parmi les plus élevés dans l’Histoire économique (entre 25% et 35% !C’est dommage ; car ils savent certainement ce qu’ils ne disent point ; et l’on perd, par leur silence, l’occasion d’apprendre des choses qu’il serait très important de savoir, et qu’on ne sait pas.Le président se trouva seul en face du jettatore, et il se troubla d’autant plus qu’il avait, par avance, rédigé le jugement et donné tort à cet homme terrible.Pour pierre alain chambaz : « Nous ne croyons pas à la fatalité en histoire ».

Share This: