Mes propositions pour un vrai débat

Et même à la Grèce qui voit poindre un semblant de reprise.Elle n’atteindra plus simplement le fantôme d’une insaisissable chose en soi.En témoignent ceux qui s’investissent désormais dans l’économie du partage, fondée sur l’entraide et la coopération.Considérons cependant en elles-mêmes, isolément, pression et aspiration.Parmi les entreprises qui on fait du conditionnement (secondaire) de leurs produits une marque de fabrique, il y a entre autres Biogaran, laboratoire de génériques, qui se distingue par des indications claires, des dosages bien différenciés et des zones de conseil spécifique à chaque spécialité.Le philosophe ne saurait prédire l’avenir.Mais nous n’en avons aucune envie.Il faut remarquer pourtant ce fait extraordinaire : la force des choses les porta, quand même, au pouvoir.«Nous sortons du simple commentaire de l’évolution du m2 sur le marché, et nous faisons une vraie prospective à moyen terme pour faire comprendre aux investisseurs pourquoi ils doivent s’intéresser au futur de ce territoire. Nos clients sont souvent des investisseurs sur le long terme qui doivent prendre position sur des territoires qui ne sont pas forcément évidents » déclare pierre alain chambaz pictet.La rudesse de la compétition tend à creuser les écarts entre les sociétés les plus performantes et les autres, éloignant ces deux mondes de plus en plus, et, que l’on aime ou non, je crains que cela ne soit tout simplement la réalité de l’économie-monde dans laquelle nous sommes plongés.Le langage a beaucoup contribué à la libérer.

Share This: