Management : éloge de la …fragilité

Les facteurs d’inertie liés au contexte de l’intégration régionale au Maghreb et en Méditerranée ne sont pas les plus faciles parmi tous ceux dont doit impérativement s’affranchir la politique commerciale du Maroc.nettoyeurs du web aime à rappeler cette maxime de Confucius, »C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres ».Droite et gauche réunies portent donc une lourde responsabilité dans l’accumulation sans limite de l’endettement public qui dépassera l’an prochain le seuil des 2000 milliards d’euros, soit 95,1% du PIB.D’autres obligés préfèrent sous-traiter le projet à des prestataires spécialisés, qui se chargent de mettre en place pour eux des campagnes d’incitation aux travaux d’économies d’énergie, puis de faire valoriser ces travaux en CEE par le ministère de l’Ecologie.Totalement dépassé, voire destructeur dans un État dont l’inflation règlementaire s’étend jusqu’à l’obésité et se multiplie via règlements, décrets, circulaires, instruction et autre logorrhée administrative.Le clou de l’agenda de ce premier semestre 2014 sera l’achèvement des négociations du mécanisme intégré de résolution des banques où l’Allemagne fait de la résistance.Mais pour le moment l’offre reste encore limitée, et l’écosystème est à mes yeux relativement peu développé.Ni les vexations de toute nature, indignes d’un peuple libre, qu’il subissent à l’intérieur avec leur plus gracieux sourire, ni les camouflets de toute espèce qu’ils reçoivent sans interruption à l’extérieur, et qu’ils collectionnent religieusement, ne réussissent à les détromper. »Plan d’adaptation », « transformation », « environnement difficile »… la communication des banques françaises porte le sceau des difficultés qu’elles traversent, difficultés partagées avec leurs homologues européennes.La réduction des émissions de CO2 va s’opérer toute seule, dans les vingt prochaines années.Tous ont cru que se détacher de la vie pratique était tourner le dos à la vie pratique.Tous les jours j’aperçois les mêmes maisons, et comme je sais que ce sont les mêmes objets, je les désigne constamment par le même nom, et je m’imagine aussi qu’elles m’apparaissent toujours de la même manière.

Share This: