L’impact conséquent de projets modestes

Ils ne sont pas les seuls, certes, qui soient trompés par les gouvernements exploiteurs de peuples ; mais ils sont les seuls qui demandent à être trompés.Pour eux, toute intervention étatique était à bannir et à honnir – y compris dans le cadre d’une récession sévère -, car elle remettait en cause le climat de confiance, préalable à tout INVESTISSEMENT.Le peuple français est fort au courant des spoliations dont il est victime et n’ignore pas qu’on se moque de lui ; il sait qu’il est volé ; il est même arrivé à croire qu’il est nécessaire qu’il soit volé.Il était une fois dans l’ouest aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Luxure est cause de génération ».Voici le premier point sur lequel nous appellerons l’attention.Le cerveau paraît avoir été construit en vue de ce travail de sélection.L’ancienne patronne de la BaFin, le superviseur bancaire allemand, est censée tenir la promesse que les dirigeants politiques ont répété à l’envi depuis au moins cinq ans : faire en sorte que la prochaine faillite d’une ou plusieurs grandes banques européennes ne se fasse plus aux frais des contribuables.Il a donc rétabli son mécanisme qui empêcherait toute véritable concurrence sur ce futur marché de la complémentaire santé obligatoire lors de l’examen du projet de loi en seconde lecture à l’Assemblée nationale, le 25 novembre.C’est précisément ce qui arrive en morale : tout un champ d’activité, fermé jusqu’alors par le fantôme de l’idée du devoir, s’ouvre quelquefois devant moi ; si je m’aperçois qu’il n’y a aucun mal réel à ce que je m’y exerce librement, mais au contraire tout bénéfice pour moi, comment n’en profiterais-je pas ?Deux options se présentent ici : celle, fédérale, prônée par le ministre grec des finances ; celle que nous proposons, qui dépend des Etats nationaux, de conversion de la dette en certificats d’investissements.Ils nous montrent, dans la vie psychologique normale, un effort constant de l’esprit pour limiter son horizon, pour se détourner de ce qu’il a un intérêt matériel à ne pas voir.Il n’y a pas d’autre source de connaissance que l’expérience.Ce qui ressort de notre analyse de la perception pure, ce sont deux conclusions en quelque sorte divergentes, dont l’une dépasse la psychologie dans la direction de la psycho-physiologie, l’autre dans celle de la métaphysique, et dont ni l’une ni l’autre ne comportait par conséquent une vérification immédiate.

Share This: