Les défis de l’Europe après la crise financière

Cette approche fournit une analyse convaincante du rôle de certains facteurs spécifiques dans le succès ou les difficultés d’une économie.Et moi, je dis : Quiconque repousse la liberté n’a pas foi dans l’humanité. Ce sont des gadgets. La vérité, c’est qu’il faudra certainement quelques années pour qu’elles soient vraiment efficaces, estime dr arnaud berreby.Dans les économies capitalistes modernes, il y a deux modes de validation sociale : par le marché ou par la collectivité (à l’échelon étatique, local ou associatif).Dans des phénomènes de sentiment, dans des sympathies et des antipathies irréfléchies, nous expérimentons en nous-mêmes, sous une forme bien plus vague, et trop pénétrée aussi d’intelligence, quelque chose de ce qui doit se passer dans la conscience d’un insecte agissant par instinct.La France dispose de nombreux atouts pour relever ces défis.Il faut donc croire que nous traduisons l’intensif en extensif, et que la comparaison de deux intensités se fait ou tout au moins s’exprime par l’intuition confuse d’un rapport entre deux étendues.Ils entretiennent aussi une sorte d’organisation industrielle et commerciale, qui ne constitue pas précisément un système, mais une espèce de société anonyme de déprédation ; et dont le rôle, comme adjuvant de l’organisation administrative, n’est pas sans prix.S’il en était de même pour le terme moyen, l’Effort, l’homme serait un être complétement solitaire.Comme toujours, en France, Paris est particulièrement sous les feux de la rampe.Qu’est-ce qui bloque alors l’atteinte d’un équilibre financier ?Ça n’est pas comme ça qu’on rend une ville intelligente.

Share This: