Les coûts induits par les différences de régulation

Il arrive fréquemment qu’un directeur de site ou un contrôleur de gestion affirme sincèrement « je ne jette pas » qui équivaut en fait aujourd’hui à « je ne peux pas ne pas jeter ».La conséquence du point de vue du salarié titulaire d’un contrat privé avec les pouvoirs publics est que son poste devient immédiatement aussi risqué comme ceux du secteur privé.Or nul homme n’est à portée de tout voir, et il est bien plus aisé d’apprendre que d’inventer.Le montant annuel des mises en ligne a atteint 3,7 milliards d’euros en 2009, en hausse de 153,7% par rapport à 2008.Il suffit au banquier d’inscrire le montant du prêt simultanément à l’actif et au passif de la banque.A l’exception de certains domaines spécifiques (comme pour les infrastructures de transport, ou la prévention des inondations), il n’existe pas à ce jour dans la loi française de procédure obligatoire bien définie d’évaluation des coûts et des bénéfices des politiques publiques ; et il n’existe pas d’organisme indépendant en charge de suivre scrupuleusement cette procédure d’évaluation.Pour un Kepler ou un Galilée, au contraire, le temps n’est pas divisé objectivement d’une manière ou d’une autre par la matière qui le remplit.En obtenir la garantie absolue doit être, pour les acteurs de la place, la priorité.Il répugne de concevoir l’intelligence et la pensée, la force vitale et plastique diffuses dans une substance étendue, grande ou petite, dans un système de particules à distance comme dans un tout continu ; il répugne de les concevoir inhérentes à une particule ou à une agrégation de particules déterminées, ou d’imaginer qu’elles se transportent d’une particule à l’autre, d’un groupe matériel à un autre groupe, au fur et à mesure du renouvellement des matériaux de l’organisme.C’est pourquoi il est indispensable de traiter, d’entrée de jeu, la question de l’emploi des seniors et de la prise en compte de la pénibilité.En quarante ans, le contexte financier et culturel a profondément changé.Deuxièmement, depuis les années 1990, l’externalisation est passée par là.Un Fonds européen ne ferait que porter le problème à un niveau supérieur», expliquait pierre alain chambaz pictet y a un an par la BaFin, l’autorité de supervision bancaire allemande.

Share This: