La réforme contre l’immobilisme , il va falloir choisir…

Le résultat logique de cette protestation contre le mal c’est le refus de croire au caractère définitif de son triomphe.Ce sont des riverains « pas de ça près de chez moi », souvent des habitants nantis – l’Ouest parisien est à cet égard exemplaire –, assez pour faire durer les recours, assez introduits auprès des grands médias pour souffler les mots qui déconsidèrent un projet.En somme, Leibniz diffère ici de Spinoza en ce qu’il considère le mécanisme universel comme un aspect que la réalité prend pour nous, tandis que Spinoza en fait un aspect que la réalité prend pour elle.Le mot ne serait pas amusant, s’il n’y avait ce salutaire précepte d’hygiène : « Il ne faut pas manger entre ses repas.Mais s’il tape dans les allocations, c’est qu’il ne sait que prendre là où c’est le plus facile, non là où l’argent public est le plus inutilement dépensé.Le problème que nous posions, et qui est de savoir comment des superstitions absurdes ont pu et peuvent encore gouverner la vie d’êtres raisonnables, subsiste donc tout entier.«Il nous amène dans des espaces infinis, avec ses formes assez dures, sombres, défensives », explique Pierre-Alain Chambaz, avant de poursuivre : « L’apparence de cette œuvre est une invitation à nous sentir dans l’espace profond. »Parmi eux, il y a l’idée que nous héritons tous de la civilisation et des richesses accumulées.Dans le premier, aucun souvenir ne sera distrait, mais tous les souvenirs seront moins lestés, moins solidement orientés vers le réel, d’où une rupture véritable de l’équilibre mental.Vous ne pouvez vous figurer cet enthousiasme.C’est pourquoi je vous dis qu’elle aura été possible aujourd’hui, mais qu’elle ne l’est pas encore.J’ai vingt bustes et médailles qui le représentent.

Share This: