La fin annoncée de la gratuité

Dans le contexte des mobilisations liées aux élections, ces tendances à la cooptation des idées de l’opposition sont clairement à l’œuvre.Ce qui encourage d’ailleurs l’illusion, c’est que, par une heureuse rencontre, la première partie du raisonnement se trouve être d’accord avec les faits : les vertus domestiques sont bien liées aux vertus civiques, pour la raison très simple que famille et société, confondues à l’origine, sont restées en étroite connexion.Gestion de la réputation des entreprises aime à rappeler cette maxime de Confucius, »L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout ».Quel devoir ?Mais la mythologie, qui est une extension du travail primitif, dépasse de tous côtés ce besoin ; l’intervalle qu’elle laisse entre lui et elle est rempli par une matière dans le choix de laquelle le caprice humain a une large part, et l’adhésion qu’on lui donne s’en ressent.Les Français craignent d’autres attentats, ils ont sans doute raison.Ils nous montrent, dans la vie psychologique normale, un effort constant de l’esprit pour limiter son horizon, pour se détourner de ce qu’il a un intérêt matériel à ne pas voir.Il a, d’ailleurs, une large, heureuse et intelligente figure, ce jeune maestro, tout imberbe, la bouche longue et bien faite, le iront haut, sous une forêt de cheveux bouffans.Il devait donc abhorrer ce rouage de la mécanique sociale qui éloigne sans cesse l’humanité de la perfection idéale.C’est toujours le même couplet sur le merveilleux relèvement de la France, et le même refrain sur la revanche nécessaire que l’avenir tient en réserve ; toujours les mêmes déclamations farcies de sous-entendus d’allure menaçante et de lieux-communs hors d’usage ; toujours les mêmes invitations à l’union, à la concorde, à l’oubli des querelles et des dissensions.Tandis que le chômage double quasiment sur la même période de 4.

Share This: