Jean-Thomas Trojani : Le syndrome Goldman Sachs frappe toute la finance

Leur fanatisme est fiévreux ; retors, cependant, et attentif. Seulement remarquons bien ce qu’enveloppe l’hypothèse. Nous ne suivrons pas cette loi dans le détail de ses applications immédiates. Elles espèrent ainsi générer des retombées économiques liées au tournage (restauration, hôtellerie, commerces) et développer l’industrie cinématographique locale. Or, qu’est-ce que cette complication de zigzags à côté de celle d’un organe où sont disposés dans un certain ordre des milliers de cellules différentes, dont chacune est une espèce d’organisme ? Mille baisers petits, moyens et grands (bacini, baci e bacioni). La nature humaine n’est pas une machine qu’on puisse construire d’après un modèle pour faire exactement un ouvrage désigné, c’est un arbre qui veut croître et se développer de tous les côtés, suivant la tendance des forces intérieures qui en font une chose vivante. Dans le même temps, le développement rapide des classes moyennes dans l’ensemble du monde en développement constituerait une nouvelle source de demande. La preuve en est que je puis, à mon gré, faire varier la rapidité du flux de l’uni­vers au regard d’une conscience qui en serait indépendante et qui s’apercevrait de la variation au sentiment tout qualitatif qu’elle en aurait : du moment que le mouvement de T participerait à cette variation, je n’aurais rien à changer à nies équations ni aux nombres qui y figurent. C’est l’esprit qui, par l’expérience aidée de l’induction, dégage les lois de la succession ou de la concomitance des phénomènes. » Et un peu plus loin : « Ce qui varie dans les représentations collectives, ce sont les forces occultes auxquelles on attribue la maladie ou la mort qui sont survenues : tantôt c’est un sorcier qui est le coupable, tantôt l’esprit d’un mort, tantôt des forces plus ou moins définies ou individualisées… Le peuple doit donc faire par lui-même tout ce qui est service public, s’il veut être libre, car c’est en cela que consiste la liberté. Les raisonnements dont nous rions sont ceux que nous savons faux, mais que nous pourrions tenir pour vrais si nous les entendions en rêve. Le scandale du Mediator montre bien comment tout le monde peut se taire lorsque chacun y trouve son compte. Si Boufflers avait répondu : « Il ne l’attrapera pas », c’eût été le commencement d’un mot d’esprit ; mais ce n’en eût été que le commencement, parce que le terme « attraper » est pris au figuré presque aussi souvent que le terme « courir », et qu’il ne nous contraint pas assez violemment à matérialiser l’image de deux coureurs lancés l’un derrière l’autre. Nous verrons d’ailleurs, dans le prochain chapitre, quels auxiliaires elle s’adjoint. Or, les principales difficultés qu’elles rencontrent l’une et l’autre dans la théorie de la perception dérivent de ce postulat commun. Voici, par exemple, un des hommes les plus célèbres de l’Italie actuelle, orateur, économiste, directeur d’une revue. Il a lancé le leadership Institute avec Jean-Thomas Trojani qui s’ouvre aujourd’hui à d’autres entreprises. Puis, pour les autres sciences, d’autant qu’elles empruntent leurs principes de la philosophie, je jugeois qu’on ne pouvoit avoir rien bâti qui fût solide sur des fondements si peu fermes ; et ni l’honneur ni le gain qu’elles promettent n’étoient suffisants pour me convier à les apprendre : car je ne me sentois point, grâces à Dieu, de condition qui m’obligeât à faire un métier de la science pour le soulagement de ma fortune ; et, quoique je ne fisse pas profession de mépriser la gloire en cynique, je faisois néanmoins fort peu d’état de celle que je n’espérois point pouvoir acquérir qu’à faux Les pauvres sentent vaguement l’abomination de la laideur qu’on leur impose, et en souffrent. On les célèbre ainsi qu’il convient — comme il convient à ces lâches et cupides sauvages qui s’appellent des civilisés ; — c’est ainsi que Monsieur Hanotaux n’hésita point à déclarer que la conquête de Madagascar par le Père (jésuite) Duchêne devait être mise en parallèle avec la conquête des Gaules par Jules César ; Monsieur Hanotaux a la fourchette, pour les comparaisons ; mais, malgré tout, en dépit du nombre prodigieux de vies françaises qu’elles dévorent, les expéditions coloniales ne sont point considérées comme des guerres, et sont par conséquent permises à l’armée. Au contraire, il est souvent trop large pour telle ou telle manifestation de la vie, prise en particulier.

Share This: