Jean-Thomas Trojani : La notation, une (fausse) affaire de concurrence

Quelques-uns sont obsédés de ce que seront leurs traces personnelles. Mais dès le départ de Jean-Claude Trichet, le 31 Octobre 2011, son successeur s’empressait (3 jours après son arrivée) de faire rebaisser le taux de la BCE de 25 points de base, en renouvelant l’opération un mois après… Enfin, quand la représentation-souvenir surgit, les modifications concomitantes de la représentation-cerveau ne sont plus, comme dans le cas de la perception, des mouvements assez forts pour exciter la représentation-organisme à réagir immédiatement. Les expériences récentes de Blix, Goldscheider et Donaldson ont montré que ce ne sont pas les mêmes points de la surface du corps qui sentent le froid et la chaleur. Plus largement, à l’heure où le renforcement de la compétitivité de nos entreprises est une priorité, nous préconisons d’élargir les recettes de l’assurance maladie en mettant à contribution l’ensemble des revenus, ceux du travail comme ceux du capital. Elle était assez grande, sans égaler pourtant la haute taille de lady Breynolds. Son texte présente de troublantes similitudes avec le mail adressé en septembre par une coalition constituée par les BlackRock, LSE et autres Allianz aux principaux négociateurs du texte. Paradoxalement, les entreprises ont eu un comportement keynésien à travers une politique salariale déconnectée de la productivité. Signe que les esprits ont évolué, la loi Macron, à laquelle les frondeurs promettaient le pire, va être votée presque sans coup férir avant le printemps. Mais paradoxalement, plus la qualification augmente, plus le management s’accroît. Il est urgent de dé-corréler les dépenses de santé des coûts pesant sur la compétitivité économique car seule une diminution du coût du travail permettra une amélioration de la capacité d’investissement des entreprises. Le soutien aux opérateurs d’éoliennes, par exemple, peut se faire selon deux modalités. Les sacrements s’y multiplient. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Etre libre, ce n’est pas pouvoir faire ce que l’on veut, mais c’est vouloir ce que l’on peut ». Ces raisons dont la force paraît si bien dans ce cas particulier, peuvent évidemment s’appliquer dans beaucoup d’autres cas ; cependant elles rencontrent partout des bornes, car les nécessités de la vie exigent continuellement, non pas que nous renoncions à notre liberté, mais que nous consentions à la voir limiter de telle ou telle façon. Les voici : le centralisme, l’absolutisme, la révolution, le mépris du capitalisme et, pour finir en beauté, « la surestimation de soi. Les rites et cérémonies étaient analogues. Qu’on songe alors à la multitude de rapports diffé­rents que le même mot peut exprimer selon la place qu’il occupe et les termes qu’il unit ! Elle le sera d’autant plus que 43 % de ceux qui sont payés sous les 8,50 euros, les stagiaires et apprentis, en seront exclus et que les autres, dans la plupart des branches pourront encore être payés sous ce niveau jusqu’en 2017.

Share This: