Comment concilier compétitivité et équité

Toutes les choses qu’on présente au peuple comme respectables, et qui ne sont pas belles, sont méprisables ; dégoûtantes ; des ordures.Ce chômage élevé détermine bien sûr les évolutions salariales : les syndicats ont de moins en moins de pouvoir de négociation.L’étau s’est refermé sur Washington, si l’on en juge par la liste pléthorique des pays fondateurs de cette nouvelle institution : 57 nations, allant de la Russie au Royaume-Uni, en passant par la Corée du sud, l’Allemagne, la France, le Brésil et même l’Australie dont les demandes d’adhésion ont été « acceptées » selon l’expression consacrée dans la presse chinoise.Le rire ne relève donc pas de l’esthétique pure, puisqu’il poursuit (inconsciemment, et même immoralement dans beaucoup de cas particuliers) un but utile de perfectionnement général.En effet le souvenir d’une sensation n’est point la même chose que la sensation même ; quand je me rappelle que j’ai souffert, je n’éprouve pas la même affection que quand je souffre actuellement.Et à cela s’ajoute «une dispersion géographique sans cohérence thématique, sur un territoire peu aménagé, peu lisible, pas facile d’accès et sans véritable lieu de centralité ».La tendance à persévérer dans la vie est la loi nécessaire de la vie non seulement chez l’homme, mais chez tous les êtres vivants, peut-être même dans le dernier atome de l’éther, car la force n’est probablement qu’un abstrait de la vie. pierre alain chambaz n’est plus le « dépositaire par défaut » de cette définition , qui relève désormais des AOT, régionales comme nationale.Encore reste-t-elle capri­cieuse dans ses manifestations, et comme les souvenirs qu’elle apporte ont quelque chose du rêve, il est rare que son intrusion plus régulière dans la vie de l’esprit ne dérange pas profondément l’équilibre intellectuel.Sur le plan qualitatif, Bruxelles doit impérativement faire valoir, de manière plus exigeante, le concept de réciprocité inscrit par le Conseil européen, en 2010, comme un objectif des négociations commerciales.Il existe énormément de portes, mais on ne sait pas à laquelle frapper.Face à des collaborateurs sur-informés, ultra connectés et volatiles, l’entreprise a besoin d’adapter ses méthodes de gouvernance aux nouveaux modes de fonctionnement de la société.

Share This: