Un changement plus sociologique que technique

La biodiversité terrestre et marine est aujourd’hui présentée comme une série d’anecdotes : des populations d’abeilles déclinantes, des loups dangereux pour les moutons, des thons rouges traqués par des pêcheurs avides, des méduses surabondantes et dangereuses pour les touristes, des salamandres en voie d’extinction bloquant la construction d’une autoroute… La liste est longue et relève plus des faits divers que d’une approche scientifique ou politique.Parmi les membres de l’Union Européenne, la France est le pays où l’on attache le plus d’importance au travail (68%), alors que la moyenne européenne est de 55%.C’est de la raideur encore, et qui jure avec la souplesse intérieure de la vie.Dans ces exem­ples, l’interprétation des sensations se fait tout de suite par des mouvements.Pensons donc à une fourmi que traverserait une lueur de réflexion et qui jugerait alors qu’elle a bien tort de travailler sans relâche pour les autres.Au temps où l’Afrique centrale était terra incognita, la géographie s’en remettait au récit d’un explorateur unique si celui-ci offrait des garanties suffisantes d’honnêteté et de compétence.Si donc il était une fois bien démontré que, sous le régime de la liberté, les intérêts concordent et s’entre-favorisent, tous les efforts que nous voyons faire aujourd’hui aux gouvernements pour troubler l’action de ces lois sociales naturelles, nous les leur verrions faire pour laisser à ces lois toute leur puissance, ou plutôt ils n’auraient pas pour cela d’efforts à faire, si ce n’est celui de s’abstenir.Il nous cueille une vie psychologique réelle dans le champ immense du rêve.Christian Navlet, dont le courage et la motivation ont été utiles à la réussite du projet.Or, nous n’avons pas besoin d’autre chose pour la présente démonstration.La France, comme d’autres pays ces dernières années, a été mise au pilori international pour son laxisme.

Share This: