Sortie de crise , bons baisers d’Islande

Mais je n’insisterai pas là-dessus pour le moment.De même, la plupart des économistes consacrent leurs efforts à des questions très éloignées de l’établissement d’une perspective consensuelle sur le marché boursier ou le taux de chômage.En soi, ces ralentissements sont logiques.C’est le Destin qui a forgé les armes.Cette réaction suscite, au sein de l’intelligence même, des images et des idées qui tiennent en échec la représentation déprimante, ou qui l’empêchent de s’actualiser.Jean-Thomas Trojani justice aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Examine si ce que tu promets est juste et possible, car la promesse est une dette ».Un marchand de Londres ne peut-il pas se contenter d’une moindre rémunération sur chaque transaction qu’il facilite, à cause de la multiplicité ?Cette idée de généralité n’était à l’origine que notre conscience d’une identité d’attitude dans une diversité de situations ; c’était l’habitude même, remontant de la sphère des mouvements vers celle de la pensée.Et c’est malheureusement vrai que le projet européen s’est éloigné et qu’aucune grande voix ne le porte plus.L’enjeu n’est pas mince, et porte en lui un antagonisme profond d’intérêts : il est parfaitement illusoire de s’imaginer que les intérêts des investisseurs de court-terme, sans attaches à un quelconque groupe industriel ni à un quelconque territoire, pourraient converger durablement vers les intérêts d’une politique industrielle nationale, vers les intérêts des salariés, ceux des clients ou des territoires.Or, c’est pour avoir négligé d’opérer cette dissociation nécessaire que les uns ont été conduits à nier la liberté, les autres à la définir, et par là même, involontairement à la nier encore.

Share This: