Restructurons collectivement la dette publique européenne

Si la science fournissait au non-civilisé un dispositif qui l’assurât mathématiquement de toucher le but, c’est à la causalité mécanique qu’il s’en tiendrait (à supposer, bien entendu, qu’il pût renoncer instantanément à des habitudes d’esprit invétérées).Ce que vous avez dépensé d’ingéniosité, de pénétration, de patience, de ténacité, à l’exploration de la terra incognita des phénomènes psychiques m’a toujours paru en effet admirable.Il y aurait cependant lieu de se demander si les faits, examinés sans parti pris, suggèrent réellement une hypothèse de ce genre.Notamment lorsque le choix de la cause à soutenir a été effectué en amont et en commun, en tenant compte de leurs suggestions.Puis vinrent les années 2008 et 2009 qui furent témoins de nos propres taux d’intérêt nominaux (aux Etats-Unis et dans l’Union européenne) réduits jusqu’à atteindre pratiquement zéro… Et c’est à ce stade que les banquiers centraux firent appel aux politiciens, priés de stimuler l’économie quitte à creuser davantage les déficits publics.Il y avait là un peu plus de lumière et d’animation qu’ailleurs.Ainsi notre état cérébral contient plus ou moins de notre état mental, selon que nous tendons à extérioriser notre vie psychologique en action ou à l’intérioriser en connaissance pure.L’effet dynamique de cette information pouvait, en effet, infléchir, si ce n’est même inverser, leurs choix du second tour.Tout de suite surgira le tableau des souffrances qui couvrent le domaine de la vie, depuis le plus bas degré de la conscience jusqu’à l’homme.On va compliquer la seule mesure qui était simple, a revendiqué Antonio Fiori.L’œil se compose de parties distinctes, telles que la sclérotique, la cornée, la rétine, le cristallin, etc.Il en connaîtrait tout juste ce qui est exprimable en gestes, attitudes et mouvements du corps, ce que l’état d’âme contient d’action en voie d’accomplissement, ou simplement naissante : le reste lui échapperait.Elles pourront représenter un tapis, un échiquier, une page d’écriture, une foule d’autres choses encore.

Share This: