Quand la France rate les trains de la liberté

Le réel devient encore une fois l’éternel, avec cette seule différence que c’est l’éternité des Lois en lesquelles les phénomènes se résolvent, au lieu d’être l’éternité des Idées qui leur servent de modèle.Ces deux pays désapprouvent leurs politiques économiques respectives : les États-Unis demandent une réévaluation plus rapide de la devise chinoise et la Chine dénonce la politique monétaire américaine laxiste qui affaiblit le dollar.Mais ce qui fait son succès limite aussi son adoption.Elle constituerait un premier pas dans la réforme de la gouvernance mondiale.Quand on parle de « fausse reconnais­sance », ou devrait spécifier qu’il s’agit d’un processus qui ne contrefait pas réellement la reconnaissance vraie et qui n’en donne pas l’illusion.Et il ne s’agit pas simplement de s’assimiler les faits marquants ; il en faut accumuler et fondre ensemble une si énorme masse qu’on soit assuré, dans cette fusion, de neutraliser les unes par les autres toutes les idées préconçues et prématurées que les observateurs ont pu déposer, à leur insu, au fond de leurs observations.En témoignent quelques réactions britanniques angoissées face à la fusion entre Deutsche Börse et Nyse-Euronext.Les économistes cherchent à détecter l’irrationalité collective, une démarche facilitée par l’existence de modèles économiques posant l’hypothèse d’une rationalité des individus.Pour Arnaud de Lummen, cette disposition réglementaire devrait s’appliquer.Cette forme de pouvoir sans limites attribué aux financiers pourrait même être assimilée, en psychanalyse, à la croyance de la toute puissance.Ils collent partout : sur les colonnes neuves, à l’intérieur des passages, dans les péristyles des mairies, sur des parois lisses ou sculptées, peu leur importe : « Ça s’enlève si bien avec une brosse et de l’eau chaude !Il y a des heures, nous l’avons vu, où il est possible de dire à la fois : je vis, j’ai vécu.Il faut supposer que les idées s’entre-choquent au hasard, ou qu’il s’exerce entre elles des forces mystérieuses, et l’on a encore contre soi le témoignage de la conscience, qui ne nous montre jamais des faits psycho­logiques flottant à l’état indépendant.

Share This: