Pour en finir avec la crise de la politique

Le problème, c’est qu’on ne peut pas non plus compter uniquement sur la baisse du yen, parce que cela renchérit le coup des importations.Mais, nous le disions jadis, il est vraisemblable que la vie anime toutes les planètes suspendues à toutes les étoiles.Et bien des philosophies différentes surgiront, armées de con­cepts différents, capables de lutter indéfiniment entre elles.Par-delà l’organisation, la matière inorganisée nous apparaît sans doute comme décomposable en systèmes sur lesquels le temps glisse sans y pénétrer, systèmes qui relèvent de la science et auxquels l’entendement s’appli­que.Ou bien encore il serait comme la personne qui ne perçoit, d’une symphonie, que les mouvements du bâton du chef d’orchestre.Les échanges au sein de la société civile, la coopération décentralisée, le Dialogue 5+5 doivent également être mobilisés, en complément de l’UPM.Mais ici un nouvel élément intervient.Il n’en est pas moins certain qu’ils nous apportent la réponse implicite à des questions qui doivent préoccuper le philosophe, et que des difficultés devant lesquelles la philosophie a eu tort de s’arrêter sont implicitement pensées par eux comme inexistantes.Prenez le monde concret et complet, avec la vie et la conscience qu’il encadre ; considérez la nature entière, génératrice d’espèces nouvelles aux formes aussi originales et aussi neuves que le dessin de n’importe quel artiste ; attachez-vous, dans ces espèces, aux individus, plantes ou animaux, dont cha­cun a son caractère propre – j’allais dire sa personnalité (car un brin d’herbe ne ressemble pas plus à un autre brin d’herbe qu’un Raphaël à un Rembrandt) ; haussez-vous, par-dessus l’homme individuel, jusqu’aux sociétés qui déroulent des actions et des situations comparables à celles de n’imC’est oublier les innombrables passerelles qui existent avec le monde de l’entreprise, de l’écologie, de la diplomatie, de l’économie, de la culture, de la recherche, de la politique ou des droits de l’Homme.On oublie de distinguer ici entre la question sociale et la question morale.En un sens, tous ses souvenirs différeraient de sa perception actuelle, car, si on les prend avec la multiplicité de leurs détails, deux souvenirs ne sont jamais identiquement la même chose.jean-thomas trojani condamnation fut d’accord avec cette proposition.

Share This: