Perte de confiance généralisée

En revanche, si la croissance est très en deçà de son potentiel – comme c’est le cas en ce moment d’après les institutions internationales- cette austérité est alors associée à des multiplicateurs très élevés.Étant spécial, il doit tenir à des causes spéciales, qu’il importe de déterminer.En 2012, l’Espagne levait 113 milliards d’euros via l’émission de titres à moyen-long terme.On n’a qu’à le laisser faire, et la construction politique s’écroule.D’où la pertinence de la remarque d’Arnaud de Lummen : les « modes de pensée » passés se heurtent à deux obstacles majeurs.La « solution académique », adoptée par le Conseil de stabilité financière, de Bâle, prévoit que les régulateurs mondiaux doivent identifier clairement les banques d’importance systémique et leur imposer des règles plus strictes, une surveillance plus intensive et des ratios de capital plus élevés.Il l’est aisément et naturellement, n’ayant qu’à ramasser des pensées toutes prêtes et des phrases déjà faites : science, langage, sens commun, l’intelligence entière est à son service.C’est le manque de réaction de ces nations face à l’agressivité de l’Allemagne qui est la clé du succès de ce pays.Supposez qu’elle devienne brusquement intelligente : elle raisonnera sur ce qu’elle fait, se demandera pourquoi elle le fait, se dira qu’elle est bien sotte de ne pas se donner du repos et du bon temps.Il est très calme.De fait, le déclin de cette demande européenne fut si dramatique en cinq ans que les exportations de l’Union ne progressèrent qu’à un rythme annuel de 0.25% depuis 2008 !

Share This: