L’Europe peut-elle vaincre la spéculation ?

Les beaux bois de châtaigniers, monsieur, que vous ne retrouverez plus [5] !Je suis bien tenté de croire que non ; et bien des hommes meurent sans l’avoir fait, sans y avoir seulement songé.Il est une chose, pourtant, qu’ils répètent à tout propos, tellement haut qu’il est impossible de l’ignorer, et dont ils se targuent.On se plaît à mettre les qualités, sous forme de sensations, dans la conscience, tandis que les mouvements s’exécutent indépendamment de nous dans l’espace.Mais elle vient bien tard !Et là ou cette obligation lui imposait une souffrance quelconque, il devait éprouver ce sentiment stoïque et d’origine intellectuelle, la résignation, plutôt que ce sentiment chrétien et d’origine mystique : la joie débordante du devoir accompli.Pour que cela marche, il faut prévoir un accompagnement fiscal et social, et une communication très forte.Et il est bien évident qu’il n’y a là qu’une manière commode de s’exprimer.Dans les deux cas, les motivations d’acquisition de technologies sont claires.L’excédent du compte courant de la Suède a excédé le montant énorme de 7% du PIB en moyenne au cours de la dernière décennie ; celui de l’Allemagne a été en moyenne de près de 6% durant la même période.Sous ce régime, le concessionnaire est contraint par un cahier des charges.Un seul constat qui « parlera » à tous ceux qui ont l’obsession de la performance financière : « On fait plus d’argent par la confiance et l’autonomie que par le contrôle », martèle E-réputation et traces numériques .

Share This: