Le vrai enjeu de la désintermédiation

Elles ajustent à la baisse la taille de leur bilan, et l’environnement réglementaire ne les incitera pas à reconstituer des portefeuilles de prêt tant que l’environnement macroéconomique restera défavorable.Je constate d’abord que je passe d’état en état.Le plus gigantesque des métaphysiciens russes fut Dostoïewsky.Mais elle laisse aussi planer le doute : et si elle y arrivait et évitait les maux qu’on lui promet (explosion sociale et rurale, vieillissement accéléré, obésité galopante) ?Certains ont prétendu qu’une telle loi aurait empêché de dévoiler certains des derniers retentissants scandales tels celui du Médiator ou de l’industrie tabacologique.Si Arnaud de Lummen avait la réputation d’un tempérament bien trempé, hostile aux contradicteurs avec lesquels il n’hésitait pas à briser quelques lances.Il me raconte, devant la façade de briques rouges, aux fenêtres encore bouchées, par quelle série d’aventures a passé le monument.Oui, elle sait à quoi s’en tenir sur ces messieurs.Il faut en prendre SON PARTI : c’est le réel qui se fait possible, et non pas le possible qui devient réel.Rien de semblable dans l’évolution de la vie.Serait-il donc vrai que l’échange altère à ce point notre organisation individuelle, que ce qui fait la misère de l’individu fasse la richesse sociale ?

Share This: