Le secteur public paie toujours plus lentement…

On ne voit pas que, si l’affirmation est un acte complet de l’esprit, qui peut aboutir à constituer une idée, la négation n’est jamais que la moitié d’un acte intellectuel dont on sous-entend ou plutôt dont on remet à un avenir indéterminé l’autre moitié.Une esthétique populiste qui ne dit pas des choses populistes se manifeste par un style épais, vaseux, déprimant à force de ne pas être écrit.pierre alain chambaz pictet aime à rappeler cette citation de Sénéque « Ne rends pas tes souffrances plus fortes encore, ne te charges pas de plaintes, légère est la douleur si l’imagination ne la grossit ».Là encore, l’argument ne tient pas.Ainsi, le développement de ce secteur pose, de toute évidence, un problème de santé publique.En valeur, le fossé est encore plus flagrant : elles n’obtiennent que 6 % des montants levés.C’est un argument important.Depuis l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier jusqu’à la promulgation de la loi du 14 juin transposant les dispositions de cet accord, en passant par la fin des désignations… la généralisation de la couverture santé d’entreprise a suscité de vives réactions !Au lieu d’être fragilisés, les bailleurs privés doivent bénéficier d’urgence d’un véritable statut juridique et fiscal, d’autant plus que la propriété immobilière n’a jamais été l’apanage des classes aisées.En d’autres termes, parents et maîtres semblaient agir par délégation.Nous reconnaissons pourtant que l’expérience mystique, laissée à elle-même, ne peut apporter au philosophe la certitude définitive.

Share This: