L’argent comme valeur sacrée

En plus d’être complémentaire, le couple franco-allemand a une histoire, celle des pères fondateurs, et l’Allemagne a besoin de cette histoire.Nos âmes se sont répandues par le monde.Cueillons-en un ou deux exemples dans le théâtre de Labiche, où ils abondent.Nous ne croyons pas à l’inconscient en histoire : les grands courants souterrains de pensée, dont on a tant parlé, sont dus à ce que des masses d’hommes ont été entraînées par un ou plusieurs d’entre eux.Les déplacements de l’Amibe dans une goutte d’eau seraient comparables au va-et-vient d’un grain de poussière dans une chambre où portes et fenêtres ouvertes font circuler des courants d’air.Le « combat » du hussard Christian Navlet, qui a pris la peine d’intituler l’une des conférences « l’art de la guerre » et d’inviter deux généraux à s’exprimer, n’est cependant peut-être que partie remise.Elle devait le devenir, du moment qu’elle était vraie, car matière et intelligence sont modelées l’une sur l’autre, et dans une science qui dessine la configu­ration exacte de la matière notre intelligence retrouve nécessairement sa propre image.On y démêlera toujours l’indication d’un pli qui s’annonce, l’esquisse d’une grimace possible, enfin une déformation préférée où se contournerait plutôt la nature.Ils sont plus enclin à investir dans l’immobilier que dans des start-up, l’entrepreneuriat n’étant malheureusement pas dans la culture des Français, contrairement aux Anglo-Saxons.Le naturel est donc aujourd’hui ce qu’il fut toujours.Ce qui exige de l’effort, c’est la pré­cision de l’ajustement.On rit de ce qu’il s’est assis involontairement.Il y aura dans la peuplade dix charrues, dix paires de bœufs, dix forges, dix ateliers de charpente et de menuiserie, dix métiers à tisser, etc.

Share This: