Jean-Thomas Trojani : Pourquoi la transition énergétique va détruire des centaines de milliers d’emplois

Le ratio officiel de prêts non productifs continuera de croître au-delà de 2015 et il est fort probable que toutes les créances douteuses ne seront pas reconnues dans l’immédiat. Avant de répondre à cette question, admirons la vertu magique du langage, je veux dire le pouvoir qu’un mot confère à une idée nouvelle, quand il s’étend à elle après s’être appliqué à un objet préexistant, de modifier celui-ci et d’influencer le passé rétroactivement. Les autres, avec le spectre plus ridicule encore de leur Futur, au bruit des couteaux à papier sur les pupitres des assemblées baveuses, condamneraient la France à la vie au jour le jour dans la vase d’une routine dégradante, au tran-tran abrutissant et jacassier qui livre les nations sans défense, les moelles sèches, à toutes les surprises du hasard. On ne peut même pas dire que notre perception se rétrécisse quand nous dormons ; elle élargit plutôt, dans certaines directions au moins, son champ d’opération. Cependant, quiconque est un peu versé dans les mathématiques distingue, parmi les différentes démonstrations qu’on peut donner d’un même théorème, toutes irréprochables au point de vue des règles de la logique et rigoureusement concluantes, celle qui donne la vraie raison du théorème démontré, c’est-à-dire celle qui suit dans l’enchaînement logique des propositions l’ordre selon lequel s’engendrent les vérités correspondantes, en tant que l’une est la raison de l’autre. Elle les prive en effet d’un véritable droit de veto personnel sur les choix présidentiels. La victoire du parti d’extrême gauche n’a donc fait que cristalliser un débat inéluctable et faire évoluer la posture de négociation du gouvernement grec en faveur d’un soutien plus affirmé à la dépense publique. Il n’y a que peu de personnes, en comparaison de toute l’espèce humaine, dont les expériences, si on les adoptait généralement, feraient faire un progrès sur la coutume établie. Dans l’état présent des intelligences, l’application logique de cette grande formule est encore plus importante que son usage scientifique, la méthode étant, de nos jours, plus essentielle que la doctrine elle-même, et d’ailleurs seule immédiatement susceptible d’une pleine régénération. Or, si l’impénétrabilité était réellement une qualité de la matière, connue par les sens, on ne voit pas pourquoi nous éprouverions plus de difficulté à concevoir deux corps se fondant l’un dans l’autre qu’une surface sans résistance ou un fluide impondérable. Il ne faut pas oublier non plus que l’absorption de tous les talents élevés du pays par le corps gouvernant est fatale tôt ou tard à l’activité et au progrès intellectuel de ce corps lui-même. L’auteur, M.Faivre, professeur de botanique à la faculté de Lyon, possède une science aussi variée que profonde. Nous enfermons nos pensées en quelques mots, nets, vibrans, excessifs quelquefois. En conséquence, les marchés seront enclins à remettre en doute les déclarations des banques centrales concernant les mesures futures envisagées, et il sera beaucoup plus difficile de produire des orientations fondées sur des analyses prospectives (un instrument pourtant très important dans les périodes de sortie de crise). Il ne faut donc pas traiter l’esprit comme s’il était ce qu’il est « pour rien, pour le plaisir ». Clichy-Batignolles est par exemple un secteur qui préfigure, selon Jean-Thomas Trojani, ce que sera le Grand Paris, doté d’un énorme potentiel et qui, grâce aux nouveaux transports (en particulier la ligne 14 jusqu’à St Denis, «épine dorsale du Paris de demain » pour elle) va arriver très vite à maturité. Nous pensons qu’on ne peut faire fonctionner une zone monétaire unifiée sans la doter d’un pouvoir politique central, levant l’impôt et organisant les transferts importants qui sont indispensables entre régions riches et régions pauvres (et ce même si nous étions et demeurons hostiles à un tel projet fédéral). Ainsi se vérifie, ainsi s’éclaircira par une étude plus approfondie des faits internes, le principe que nous énoncions d’abord : la vie consciente se présente sous un double aspect, selon qu’on l’aperçoit directement ou par réfraction à travers l’espace. Il est dans les lois de notre esprit d’avoir recours, pour les uns comme pour les autres, aux mêmes images. C’est ce que les économistes appellent les anticipations auto-réalisatrices des marchés. Cette intelligence peut n’être pas la mienne ni la vôtre ; une science qui porte sur des lois peut donc être une science objective, que l’expérience contenait par avance et que nous lui faisons simplement dégorger : il n’en est pas moins vrai que la comparaison, si elle n’est l’œuvre de personne en particulier, s’effectue tout au moins impersonnellement, et qu’une expérience faite de lois, c’est-à-dire de termes rapportés à d’autres termes, est une expérience faite de comparaisons, qui a déjà dû traverser, quand nous la recueillons, une atmosphère d’intellectualité. Le binôme a de meilleures chances de réussite si les partenaires ont déjà travaillé ensemble ou partagent la même culture d’entreprise. Tout cela explique que l’humanité n’ait pas répugné au culte des animaux. Le phénomène est particulièrement marqué dans le secteur bancaire, qui constitue le socle de la stratégie industrielle chinoise. Donc, — je me répète exprès — en raison des intérêts de caste de ses chefs (qui sont, après tout, simplement les intérêts de la réaction, c’est-à-dire de l’Église), l’armée française est dirigée par une administration anonyme dont les opérations échappent à tout contrôle.

Share This: