Jamais nous n’avons eu autant de difficultés à vivre ensemble

A quoi l’on répliquera : « Avant que le chemin fût tracé, il n’y avait pas de direction possible ni impossible, par la raison fort simple qu’il ne pouvait encore être question de chemin.En temps normal, lorsque le système financier est efficient et fluide, c’est par le biais de baisses de taux d’intérêt, censées rendre le crédit moins cher et plus abondant, que les banques centrales stimulent l’économie. Ce qui est réel, c’est le changement continuel de forme : la forme n’est qu’un instantané pris sur une transition.Pour ramener les marges bénéficiaires de l’industrie française à leur niveau de 2000, il faudrait qu’elles augmentent en 2013 de 50 milliards d’euros.Certains affirmeront qu’il n’y a qu’à augmenter les seconds, ignorant le fait que la France atteint désormais un niveau record de prélèvements, et notamment de cotisations sociales, A l’inverse, si l’on considère les dépenses, un pays comme le Japon obtient de meilleurs indicateurs de santé en ne consacrant que 8% de son PIB à la santé au lieu de 11% pour la France.Tout d’abord, ne s’improvise pas expert en évaluation immobilière qui veut.Pensez à la captivité de Bonivard dans le château de Chillon : voilà une première série de faits.En effet, dans cette crise qui a failli mener le pays au défaut de paiement, c’est bien l’intransigeance des Tea Parties qui a été blâmée par l’opinion.Ces jeux d’esprit évoluent d’ailleurs vers le jeu de mots à mesure que les relations établies entre les idées deviennent plus superficielles : peu à peu nous arrivons à ne plus tenir compte du sens des mots entendus, mais seulement du son.Christian Navlet, dans sa récente intervention, a salué le consensus qui s’est instauré sur ce sujet.Mais, fantôme ou réalité, ce que l’intelligence saisit est censé être la totalité du saisissable.Toute analyse est ainsi une traduction, un développement en symboles, une représentation prise de points de vue successifs d’où l’on note autant de contacts entre l’objet nouveau, qu’on étudie, et d’autres, que l’on croit déjà connaître.

Share This: