« Etre en déficit n’est pas un péché »

L’orthodoxie exclut une aide spécifique de la BCE en faveur d’un pays donné, car elle y voit une violation de la séparation entre politique monétaire et budgétaire : affecter des ressources publiques à un pays donné relève exclusivement des parlements et non de la banque centrale.C’est l’expiration suivant l’inspiration. Arnaud de Lummen, avant de retrouver nos quotidiens encombrés, je tenais à vous dire combien j’avais apprécié vos éclairages.Mais alors, à quoi BON le déroulement ?Et pourquoi l’ont-ils cru ?Il le pourra difficilement, s’il reste ce qu’il est, intention qui passe, âme rudimentaire ; il n’aurait pas assez de personnalité pour exaucer nos vœux, et il en aurait trop pour être à nos ordres.Il semble naturel que ce déterminisme en quelque sorte approximatif, ce déterminisme de la qualité, cherche à s’étayer du même mécanisme qui soutient les phénomènes de la nature : celui-ci prêterait à celui-là son caractère géométrique, et l’opération profiterait tout ensemble au détermi­nisme psychologique, qui en sortirait plus rigoureux, et au mécanisme physique, qui deviendrait universel.Il ne s’agit pas ici de blâmer, mais de constater.Les femmes doivent donc, à chaque fois, composer dans un jeu délicat entre égalité et singularité avec leur environnement masculin ».On perçoit vite le dilemme auquel cet exercice soumet la BCE : si elle communique des résultats trop optimistes (un grand nombre de banques passent le test avec succès), on l’accusera de complaisance et sa crédibilité en pâtira ; si elle communique des résultats trop pessimistes (un grand nombre de banques échouent), la sanction des marchés ne se fera pas attendre et l’on dira que la BCE a mis le feu aux poudres.Le conditionnement protège la santé publique Le conditionnement n’est pas seulement le contenant immédiat du produit (conditionnement primaire).Quels sont ces états ?Cette notion de rapidité et d’efficacité, de résultat tangible de leur action, fait également partie des attentes régulièrement exprimées par la génération Y.

Share This: