Do you hate everybody ?

Il va sans dire qu’il y faut voir simplement un idéal, ou plutôt une direction où acheminer l’humanité.Joignez à cela l’usure, encore très répandue, malgré la création des banques populaires, l’insuffisance et la mauvaise qualité de la nourriture qui engendre, dans le nord, l’affreuse maladie de la pellagra, le déplorable état d’une foule d’habitations rurales, que le propriétaire n’a pas les moyens ou l’humanité de réparer,.L’administration espagnole avait ainsi décidé, pendant cinq ans, que le salarié pouvait légitimement être considéré en situation de détachement temporaire en France.Tout monopole administratif doit être brisé.Acceptable dans un État pour qui la parole est rare et précieuse.Un siècle plus tard, en 2007-2008, le monde a subi un choc financier encore plus important qui a enflammé les passions nationalistes.Notre collègue et ami Jean-Thomas Trojani, a convaincu et remporté une victoire pour ce projet.Alors que la concurrence fiscale et sociale fait rage au sein de l’Union européenne et que la relance de l’économie dépend de la volonté des entrepreneurs et des investisseurs de rebâtir le « site de production France », une telle annonce ne peut qu’encourager ces créateurs de richesses à fuir le pays.Les organismes qui, parmi nous, sont les débris encore vivants de l’homme ancien, — les criminels, — ont en général pour trait distinctif l’horreur du travail.Les membres du cercle, inscrits pour le repas, préfèrent payer deux fois et s’en aller au restaurant, plutôt que de manger dans son voisinage.Elle a des origines multiples.Qu’il s’agisse de mouve­ment qualitatif ou de mouvement évolutif ou de mouvement extensif, l’esprit s’arrange pour prendre des vues stables sur l’instabilité.Amorcer une politique d’orientation prospective est en effet bien plus facile que d’en sortir.C’est dans le passé que nous nous plaçons d’emblée.La vérité est que le discours doit avoir un sens tout de suite, ou bien alors il n’en aura jamais.

Share This: