Crise de transition

Si nous considérons que nous n’avons pas affaire ici à une vue théorique, mais à une expérience qui ressemble beaucoup à une extase, que dans un effort pour coïncider avec l’élan créateur une âme pourrait prendre la voie ainsi décrite et n’échouerait que parce qu’elle se serait arrêtée à mi-chemin, détachée de la vie humaine mais n’atteignant pas à la vie divine, suspendue entre deux activités dans le vertige du néant, nous n’hésiterons pas à voir dans le Bouddhisme un mysticisme.Une tendance à dissimuler la réalité.La croissance mondiale en subirait alors un contrecoup violent.Mais c’est bien partout, à Milan comme à Messine, comme à Gênes, la même inspiration réaliste.Selon jean-thomas trojani condamnation, ce sont donc les interactions sociales qui détruisent les bénéfices de la croissance.Mais, dans le cas du temps, l’idée de superposition impliquerait absurdité, car tout effet de la durée qui sera superposable à lui-même, et par conséquent mesurable, aura pour essence de ne pas durer.Empiristes et rationalistes sont dupes ici de la même illusion.Cherchant, parmi nos expériences passées, celle qui lui ressemble le plus, c’est au rêve que nous la comparerons.Il existe de très fortes disparités entre les États en matière de lutte contre la corruption.L’ensemble eût pu être très supérieur à ce qu’il est, et c’est probablement ce qui arrive dans des mondes où le courant est lancé à travers une matière moins réfractaire.Discrets, les cybercriminels combinent divers moyens d’obtention d’accès (messages électroniques, phishing, logiciels malveillants, fichiers…) et parviennent ainsi à leurs fins.Son financement serait assuré par les puissances émergentes, via leurs fonds souverains ou l’utilisation de leurs réserves de change ; ainsi que par les banques centrales occidentales.Pourtant le demi-scepticisme qui se mêlait à l’adoration des empereurs resta, à Rome, l’ apanage des esprits cultivés ; il ne s’étendait pas au peuple ; il n’atteignait sûrement pas la province.Dirons-nous, avec La Rochefoucauld, que cette prétendue sympathie est un calcul, « une habile prévoyance des maux à venir » ?Par là on sera conduit à déterminer les centres autour desquels l’incohérence cristallise.Du fait de la carence de volonté – ou de courage ?

Share This: