BANALISATION DE PRODUITS

Prenons les choses de ce biais, et nous ne dirons même plus de notre corps qu’il soit perdu dans l’immensité de l’univers.Quelles seront les garanties d’avenir de ceux qui composeront avec les pouvoirs aux attitudes changeantes ?Présentera-t-on ces idées faibles, quand on les regarde de près, en idées-forces pour avaliser un business as usual ?Même si elle nous paraît recommander, comme s’harmonisant mieux avec elle, certaines règles nouvelles de conduite, il y aura loin de cette adhésion de l’intelligence à une conversion de la volonté.Plus elle progresse, plus elle résout la matière en actions qui cheminent à travers l’espace, en mouvements qui courent çà et là comme des frissons, de sorte que la mobilité devient la réalité même.Ce serait lui demander encore de s’en tenir à une mani­pulation de concepts.Le principe d’identité est la loi absolue de notre conscience ; il affirme que ce qui est pensé est pensé au moment où on le pense ; et ce qui fait l’absolue nécessité de ce principe, c’est qu’il ne lie pas l’avenir au présent, mais seulement le présent au présent : il exprime la confiance inébranlable que la conscience se sent en elle-même, tant que, fidèle à son rôle, elle se borne à constater l’état actuel apparent de l’âme.On risque, à l’appliquer, d’être pris entre l’arbre et l’écorce.Ainsi entendue, la relation causale entre Dieu et le monde apparaît comme une attraction si l’on regarde d’en bas, une impulsion ou une action par contact si l’on regarde d’en haut, puisque le premier ciel avec son mouvement circulaire est une imitation de Dieu, et que l’imitation est la réception d’une forme.Ainsi les guerres ne s’entreprenaient jamais à la hâte, et elles ne pouvaient être qu’une suite d’une longue et mûre délibération. Il suit les traces du virage amorcé il y a dix ans par le pionnier Christian Navlet qui est à l’origine du programme,pour rendre accessible la pratique méditative au plus grand nombre.

Share This: